LE SUICIDE

27/09/2016 09:53

LE SUICIDE ou le meurtre de soi-même

 

Du latin (sui) de soi, (cide) vient de cida, vient de caedo ou caedere, qui veut dire tuer.

 

Dans l`ancien testament dans Deutéronome 19 : 1 à 13, Dieu demandait d`établir des villes refuges afin que le meurtrier prenne refuge pour sauver sa vie. Tous les meurtriers devaient être jugés par les anciens de la ville et s`il était reconnu qu`il avait tué par accident et involontairement, celui-ci demeurerait en vie mais devait rester pour le restant de ses jours dans cette ville refuge. Celui qui avait tué volontairement, après son procès, était remis au vengeur de sang pour y être mise à mort. Ainsi les deux sortes de meurtriers avaient la possibilité à la repentance. Chacun avait amplement le temps de demander à Dieu le pardon nécessaire afin d`être absous de leur péché. Car un meurtrier qui ne demande pas pardon à Dieu pour son acte est condamné automatiquement sans équivoque pour les tourments éternels.

 

Nous le voyons dans la version Darby Exode 20 : 13  Tu ne tueras point.

Un des commandements de Dieu.

 

Apocalypse 21 : 8  Mais quant aux timides, et aux incrédules, et à ceux qui se sont souillés avec des abominations, et aux meurtriers, et aux fornicateurs, et aux magiciens, et aux idolâtres, et à tous les menteurs, leur part sera dans l’étang brûlant de feu et de soufre, qui est la seconde mort.

 

22 : 15  Dehors sont les chiens, et les magiciens, et les fornicateurs, et les meurtriers, et les idolâtres, et quiconque aime et fait le mensonge.

Etc.

 

Mais qu`en ait-il de celui qui fait le meurtre de lui-même?

 

Ici nous ne débattrons pas sur le suicidé mais bien sur le geste, l`action posée. Nous ne pouvons pas juger sur la direction que prendra le mort après son geste. Aucun jugement n`est permis, ni pour le paradis ni pour l`enfer, nous ne pouvons qu`espérer le mieux pour cette personne, car nous ne connaissons pas le plus profond de son cœur. Seul Dieu est juge et seul Dieu connaît le fond des cœurs humains et ses conditions. ( Luc 6 : 37 ). Donc, il nous est permis de juger l`action et même que c`est un devoir de juger cette action. Nous avons le droit de dire si une action est mauvaise et contre la volonté de Dieu. ( Matthieu 18 : 15 à 17 ).

 

Nous l`avons vu dans l`étymologie au début que le meurtre de soi-même est appelé suicide. Le suicide, c'est l'acte de mettre fin à ses jours. Les troubles mentaux ( dépression, troubles de la personnalité, dépendance à l'alcool ou schizophrénie, le kamikaze etc. ), certaines maladies physiques comme les troubles neurologiques, la douleur extrême,  le cancer et l'infection à VIH etc. sont des facteurs de risques du suicide.

 

Nous vivons dans un monde de souffrances et de misères pour une bonne majorité d`individus. Il est très difficile d`avoir de l`espérance en ces temps-ci. Surtout si Dieu n`est pas la base de votre vie. Ce monde a été corrompu par le péché et nous vivons depuis ce temps, les conséquences de la désobéissance envers Dieu. Tous les humains, les animaux, les plantes, la nature, l`univers souffre et soupire ( Romains 8 : 22 ) à l`attente du jour merveilleux de la délivrance.

 

Mais cette délivrance ne doit pas être faite de notre propre chef. Ce n`est pas nous qui décidons de notre naissance et encore moins de notre mort. Nous savons tous, en tant que chrétiens, que la mort en Christ est un gain ( Philippiens 1 : 21 ). Mais ce n`est pas une raison de se précipiter hâtivement dans ce péché, qu`est le suicide. Nous avons été rachetés à grand prix par le sang de Jésus-Christ et par ce fait, nous, nous appartenons plus.

 

1 Corinthiens 6:20 Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu.

 

1 Corinthiens 7:23 Vous avez été rachetés à un grand prix ; ne devenez pas esclaves des hommes.

 

 

De plus, ce corps, dont nous n`avons aucune propriété est le temple de Dieu, de l`Esprit-Saint.

 

1 Corinthiens 3 : 16 ¶  Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? 17  Si quelqu’un corrompt le temple de Dieu, Dieu le détruira, car le temple de Dieu est saint, et tels vous êtes.

 

1 Corinthiens 6 : 19  Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, et que vous avez de Dieu ? Et vous n’êtes pas à vous-mêmes ; car vous avez été achetés à prix.

 

 

Notons tout d’abord que le temple de Dieu dont parle ici l’apôtre est l’ensemble des croyants, l’Église. Plus tard Paul dira que le corps d’un chrétien individuel est aussi le temple de Dieu (#1Co 6:17-20). Mais dans ce contexte, il utilise l’expression pour souligner l’aspect sacré et précieux de cet édifice spirituel que chacun est appelé à construire, et non pas à détruire, par ses actions.

Éphésiens 2:22  en qui, vous aussi, vous êtes édifiés ensemble, pour être une habitation de Dieu par l’Esprit.

 

1 Pierre 2:5  vous-mêmes aussi, comme des pierres vivantes, êtes édifiés une maison spirituelle, un sainte sacrificature, pour offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ.

 

Donc le corps que vous habité est un corps qui appartient à Dieu et personne ne peux en disposer comme bon lui semble. Et personne ne peux tolérer le péché en lui. Il est impossible d`avoir un esprit sain dans un corps pécheur. Et nous devons demander l`aide de Dieu par l`Esprit-Saint de Jésus-Christ de nous renforcir à combattre toutes attaques du malin à nous faire dévier de notre but qui est le seul chemin pour notre salut. ( Jude 1 : 3, Jean 14 : 6).

 

Nous savons aussi que le prince de ce monde veut nous faire tomber pour nous éloigner de Dieu, afin de nous rendre à la perdition éternelle. Satan ange perfide, accompagné de ses anges déchus, pensent vraiment qu`ils vont gagner sur Dieu et usent de tous leurs pouvoirs et de leur charme pour gagner cette guerre. Donc tous les moyens sont bons pour faire croire que le mal est bien. Satan va jusqu`à dire : Dieu a-t-il vraiment dit cela ? Cela a marché une fois avec des êtres parfaits donc il recommence avec nous imparfaits. Satan répète sa phrase, encore et encore et encore devant tous ceux qui s`apprête à défendre le suicide ou à aider la personne à mourir ou à ceux qui vont porter l`acte définitif sur eux-mêmes.

 

Dieu a bien dit que tous pécheurs repentants et se détournant de ses péchés vivront et toutes ses transgressions envers Dieu lui seront pardonnées et oubliées de Dieu. Mais par contre, le pécheur qui œuvre si merveilleusement, et de façon si édifiantes soient-elles, seront oubliées de Dieu s`il ne se repend pas  et il mourra. Ici ça parle de mort éternelle et pas de mort physique. Voir Ézékiel.

 

 

Ézékiel 18 : 21 ¶ Et le méchant, s’il se détourne de tous ses péchés qu’il a commis, et qu’il garde tous mes statuts, et qu’il pratique le jugement et la justice, certainement il vivra ; il ne mourra pas.

22  De toutes ses transgressions qu’il aura commises, aucune ne viendra en mémoire contre lui ; dans sa justice qu’il a pratiquée, il vivra.

23  Est-ce que je prends plaisir à la mort du méchant ? dit le Seigneur, l’Éternel ; n’est-ce pas plutôt à ce qu’il se détourne de ses voies, et qu’il vive ?

24  Et si le juste se détourne de sa justice et commet l’iniquité, faisant selon toutes les abominations que le méchant commet, vivra-t-il ? De tous ses actes justes qu’il aura faits, aucun ne viendra en mémoire ; dans son iniquité qu’il aura commise et dans son péché qu’il a fait, en eux il mourra.

 

Ce corps de chair, qui vous a été prêté, doit-il être le porteur des pires horreurs infâmes que puisse vous offrir ce monde? Un chrétien digne de sa position, doit de tout sa capacité, essayer d`éviter d`imiter ce monde en état de perdition et de le rejeter. Il doit se détourner de toutes les proposions de charmes qu`il offre. Car toutes ces tentations proviennent de Satan lui-même et de ses anges déchus. Il est facile à un corps de chair de succomber à la tentation de mentir, de forniquer, de voler, de tuer, de juger, d`envier et de renier tous les commandements de Dieu. Oui c`est facile, parce que nous avons dès nos premiers parents, hérités de ces malheurs mortels. C`est innée en nous et nous devons avec l`aide de l`Esprit-Saint essayer de lutter afin de s`en tenir en écart. Il est dit dans Éphésiens 6 : 10 à 17,

 

Éphésiens 6 : 10 ¶  Au reste, mes frères, fortifiez-vous dans le Seigneur et dans la puissance de sa force ;

11  revêtez-vous de l’armure complète de Dieu, afin que vous puissiez tenir ferme contre les artifices du diable,

12  car notre lutte n’est pas contre le sang et la chair, mais contre les principautés, contre les autorités, contre les dominateurs de ces ténèbres, contre la puissance spirituelle de méchanceté qui est dans les lieux célestes.

13  C’est pourquoi prenez l’armure complète de Dieu, afin que, au mauvais jour, vous puissiez résister, et, après avoir tout surmonté, tenir ferme.

14  Tenez donc ferme, ayant ceint vos reins de la vérité, et ayant revêtu la cuirasse de la justice,

15  et ayant chaussé vos pieds de la préparation de l’évangile de paix ;

16  par-dessus tout, prenant le bouclier de la foi par lequel vous pourrez éteindre tous les dards enflammés du méchant.

17  Prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu ;

 

Aussi dans :

 

2 Timothée 1:7 Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse.

 

Colossiens 1:29 C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi.

 

Donc Dieu combattra avec nous dans toutes sortes de difficultés, même celle du désespoir et de la maladie. Et Dieu, nous accablera pas au-delà de notre capacité à résister.

 

1 Corinthiens 10:13 Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.

 

Après la lecture de 1 Corinthiens 10 : 13, je me dois de répéter que Dieu ne permettra pas la tentation du suicide par Satan sans qu`Il lui donne la force nécessaire de combattre cette épreuve.

 

Dans la parole de Dieu dans la bible nous avons quelques suicidés qui nous donnent une direction assez claire de leurs crimes.  Nous avons

 

Achitophel (2 Samuel 17: 23),

Zimri (1 Rois 16: 18)

Judas (Matthieu 27: 5).

Abimélec (Juges 9 : 53,54) ,

Samson (Juges 16 : 25-30),

Saül et son porteur d`armes 1 Samuel 31 : 4,5 ; 1 Chroniques 10 : 4,5).,

 

Chacun d'entre eux étaient des hommes mauvais, coupables. La Bible voit le suicide comme l’égal du meurtre – car c’est ce que c'est – un meurtre. Dieu est Celui qui devrait décider quand et comment une personne doit mourir. Prendre ce pouvoir dans ses propres mains, selon la Bible, est un blasphème à Dieu.

 

Et nous avons aussi des hommes qui ont désirés ou essayés de se suicider. Et ils ont eu l`empêchement de poser l`acte.

 

Les suicidaires sont peu nombreux.

Jérémie (Jr 20.14-19) souhaite n'être jamais né.

Élie (1 R 19.4), après le grand combat victorieux du Mont Carmel, dit Éternel, prends mon âme. Il lui fut seulement répondu, réponse d'amour, de compassion et non de jugement : Lève-toi et mange.

Jonas, vexé de voir qu'il ne tire aucun bénéfice personnel du succès de sa mission, réclame la mort à Dieu (Jon 4.8), lequel, patiemment, lui montre que ce désir de mort n'a pas, comme il le soutenait initialement, une cause « théologique », mais bien égoïste, réaction de vanité blessée !

 

Actes 16 : 27 à 40

 

Le gardien de prison

C'est la nuit. Les portes de la prison où sont enfermés les évangélistes Paul et Silas sont solidement verrouillées. Les pieds des prisonniers sont enchaînés. Toute évasion paraît impossible et pourtant, tout d'un coup, se produit un grand tremblement de terre, de sorte que les fondations de la prison sont ébranlées. Au même instant, toutes les portes s'ouvrent et les prisonniers sont libérés de leurs chaînes. Le gardien se réveille bouleversé : la fuite des prisonniers, l'enquête, sa culpabilité, sa carrière brisée, son honneur perdu ! Il tire son épée et va se tuer croyant que les prisonniers s’étaient enfuis. (Voir la suite dans Actes 16 : 27)

 

 

Ainsi dit l'Éternel : ... Cherchez-moi et vous vivrez. (Amos 5:4)

 

Presque vingt siècles ont passé. Et chaque jour encore, des hommes et des femmes désespérés ne voient qu'une issue à leur situation : s'ôter la vie. Pour les dissuader d'en venir à l'irréparable, nous ne pouvons que les inviter à écouter ce que l'apôtre Paul crie au gardien :

 

 "Ne te fais pas de mal". Non, ce n'est pas son épée qui délivrera cet homme, c'est Dieu seul qui peut lui donner la force de vivre. Alors il crie : "Que faut-il que je fasse pour être sauvé ? — Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé". Sur-le-champ, il reçoit la vraie délivrance. 

 

Il est sauvé de la mort éternelle et il n'est plus question pour lui de mettre fin à ses jours. Il a la paix avec Dieu et se réjouit avec toute sa famille. Il soigne les pieds blessés de ses prisonniers. C'est le début d'une vie toute nouvelle dans la foi au Fils de Dieu.


Message à transmettre à la société, pour aider les personnes qui ont des idées de s'enlever la vie, afin qu'ils puissent réfléchir avant un tel geste. Car après le geste fatal il n`y a plus de possibilité de repentance.

 

Darby

Genèse 9 : 5  et certes je redemanderai le sang de vos vies ; de la main de tout animal je le redemanderai, et de la main de l’homme ; de la main de chacun, de son frère, je redemanderai la vie de l’homme.

6  Qui aura versé le sang de l’homme, par l’homme son sang sera versé ; car à l’image de Dieu, il a fait l’homme.

Exodes 20 : 13  Tu ne tueras point.

Ézékiel 18 : 4  Voici, toutes les âmes sont à moi ; comme l’âme du père, ainsi aussi l’âme du fils est à moi, l’âme qui péchera, celle-là mourra.

Satan attire les hommes vers la mort volontaire car elle représente pour lui l'ultime victoire : en se donnant la mort, ce péché est en hors du champ de la Grâce et rend cette fois son péché définitif.

Luther disait : « Ils sont tués par le Diable, le Diable fascine les hommes ». La mort peut effectivement exercer une sorte de fascination, représenter une issue ultime, désirable et irrésistiblement attirante chez les suicidaires, mais aussi chez ceux qui pratiquent l'occultisme, dont on sait qu'un bon nombre se suicide. Ailleurs, c'est le sentiment d'impasse qui va dominer. Méphisto disait à Faust : « Tu es damné, Faust, damné, désespère et meurs ». L'avenir envisagé, dans une situation suicidaire, est perçu comme pire que la vie, qu'il soit déshonorant, insupportable ou dégradant. Alors, le suicide, le plus souvent, n'est pas un choix mais au contraire une absence de choix. « On n'a plus le choix ». Mais le suicidaire, dans son geste, n'échappe pas à l'impasse, au contraire il fui donne son caractère réel et sans remède.

Pourtant ce sentiment d'impasse ne correspond pas à la réalité ; il n'est qu'une illusion, un mirage satanique. Même si l'homme, en s'enfonçant dans la révolte consciente et délibérée contre Dieu, se place lui-même de plus en plus en périphérie de l'action de la Grâce, la Rédemption reste toujours possible. Quel que soit le péché de l'individu, et sa gravité, quelle que soit la gravité de la situation créée par ce péché, quelle que soit aussi la déchéance du corps. Car, contrairement à ce que pensaient les philosophes grecs, ce n'est pas le corps qui fait l'homme et la valeur de la vie ne peut pas se mesurer à la capacité qu'on a d'en jouir.

En Jésus-Christ, il y a un avenir, une possibilité de restauration, la valeur de la vie reste ou peut redevenir complète. Connais la sagesse pour ton âme ; si tu la trouves, il est un avenir et ton espérance ne sera pas anéantie (Ps 24. 14). Et aussi J'ai formé pour vous des projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et une espérance. » (Jr 29.11), et pourtant Jérémie s'y connaissait en matière de situations désespérées. Cet avenir n'est pas une normalisation, mais la découverte de la vraie vie.

 

 

Le suicide peut-il être admis dans certains cas ?

La réponse est NON ! C'est toujours l'équivalent d'un meurtre. Mais alors, il arrive qu'un meurtrier se repente, mais après un suicide, il est évidemment trop tard. Même dans des circonstances extrêmes, Dieu peut intervenir. C'est pourquoi l'euthanasie aussi est interdite. On doit faire tout le possible pour soulager la souffrance, mais on n'a pas le droit de mettre fin à une vie.
(Notez bien que je suis aussi opposé à l'acharnement thérapeutique, où l'on continue à faire battre un cœur avec des machines, alors que le cerveau et les autres fonctions sont déjà morts. Laissez le corps sans machines, et s`il meurt, ce n`est pas un suicide).

Le suicide sous la pression de tortures

N'est pas admis non plus. Il y a des textes écrits par des gens qui ont subis des souffrances effroyables, sans céder à la tentation du suicide. Seuls ceux-là ont vraiment acquis le droit de parler de ceci avec autorité, je pense que ceux qui ne sont pas passés par là n'ont pas le droit de juger. D'ailleurs, c'est Dieu qui juge, selon sa souveraine justice, mais selon sa pleine grâce aussi.

Je ne comprends pas l'expression "suicide d'un martyre chrétien". Un martyre est, par définition, quelqu'un qui a été assassiné à cause de sa foi. Il ne peut être question de suicide. Ou pensez-vous que des chrétiens ont pris "trop de risques" pour annoncer l'Évangile et ont provoqué la répression ? Je pense qu'on ne peut pas juger de cela à distance, seul Dieu connaît les circonstances exactes.

Le tentateur

5  Alors le diable le transporte dans la sainte ville, et le place sur le faîte du temple,

6  et lui dit, Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas, car il est écrit, Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, et ils te porteront sur leurs mains, de peur que tu ne heurtes ton pied contre une pierre.

Une cause majeure du suicide est le désespoir de vivre sans signification ni but. Dans un monde rempli de violence, de divorce, de solitude, du sida, et des abus de drogues, il est trop souvent courant de voir quelqu'un qui, en l'absence d'une ancre sûre, s'accroche à n'importe quoi qui lui offrirait une raison d'être et une sécurité pour contrer son existence solitaire.

Dans son livre Fatal Choice, John Q. Baucom déclare que de tous les adolescents ayant commis un suicide en 1984, 80 pour cent présentaient un certain taux d'alcool dans leur système : “ Le suicide représente la deuxième principale cause de décès parmi les jeunes. On estime qu'environ 6000 adolescents se suicideront annuellement […] Au cours des 25 dernières années, le taux de suicide chez les jeunes a triplé. Un rapport indique que près de 12 pour cent de tous les élèves contempleront au moins une fois l'idée du suicide. ”

 Ils vivent dans un monde d'isolement, de rejet, et avec la perception que personne ne se préoccupe d'eux. Le geste posé devient souvent la réponse “ logique ” à une vie intolérable. Par conséquent, la dépression est un facteur clé dans la plupart des suicides.

Le dernier des facteurs de motivation qui mène au suicide concerne l'incapacité d'affronter une maladie débilitante et une douleur implacable. Le suicide assisté a gagné l'attention nationale et internationale des médias. Au fil des ans, l'idée de l'euthanasie a fait l'objet de discussions et de débats, mais jamais tant de gens ont cherché à engager des professionnels de la santé pour les aider à mettre fin à leurs jours. L'euthanasie est définit dans le Petit Robert comme “ l'usage de procédés qui permettent d'anticiper ou de provoquer la mort, pour abréger l'agonie d'un malade incurable, ou lui épargner des souffrances extrêmes ”. Ce n`est pas un meurtre cela ? Alors que les gens sont devenus plus vindicatifs dans leurs “ droits ” pour terminer la souffrance d'une maladie incurable ou les ravages de la vieillesse, la question du suicide assisté a pris une signification monumentale parmi plusieurs groupes qui désirent voir l'euthanasie devenir l'un des “ droits ” accessibles à tous. Les bulletins d'informations sont remplis d'histoires de gens qui cherchent à mettre fin à leur vie avec l'aide d'un professionnel de la santé. En plus de faire un meurtre (de vous-même) par votre demande, vous demandez à une autre personne de faire un meurtre, d`être complice et bourreau en même temps.

Nous devons considérer les raisons pour lesquelles le suicide est mal et pourquoi il ne constitue pas la façon d'éviter les circonstances douloureuses. Comme un acte de rébellion, le suicide est un péché contre Dieu. Voici une liste de quelques-unes des raisons pour lesquelles le suicide est mal :

• Il viole les dix commandements.

• La Bible nulle part n'accepte qu'une personne termine sa vie pour échapper aux circonstances.

• La vie est un don de Dieu.

• Le suicide est une expression de haine de soi, et la Bible dit que nous devons “ aimer notre prochain comme nous-mêmes ”.

• Le suicide usurpe la puissance qui n'appartient qu'à Dieu.

• C'est une expression de manque de foi. Philippiens 4.19 dit : “ Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ. ”

• Cette promesse s'applique aux besoins financiers, émotionnels et physiques.

• Le suicide est un acte d'égoïsme.

• Il nuit à la cause de Jésus-Christ.

1 Jean 5:3 Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,

Gardant cela à l'esprit, nous pouvons comprendre pourquoi le suicide suscite tant de questions, dont l'une est de savoir si Dieu pardonne la personne qui se suicide. Après tout, le suicide est un acte de rébellion contre Dieu. Heureusement pour chacun de nous cependant, la grâce de Dieu est sans préjugés. Quiconque croit en Jésus-Christ et en son œuvre sera sauvé. Nulle part dans la Bible Dieu compartimente le péché et ne réserve la grâce qu'à ceux qui commettent des péchés “ acceptables ”. Cela n'existe pas. Un péché est un péché, il n`y a pas de petits ou de gros péchés, comme certains le prétendent. Tout péché déplait à Dieu.

D'une part, si la personne a un jour accepté la mort de Jésus sur la croix comme le paiement pour la dette de ses péchés et lui a demandé de venir dans sa vie, elle est pardonnée. Cette assurance absolue de pardon se trouve en Romains 8 :1 : “ Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. ” Si une personne a franchi cette étape et a reçu Jésus-Christ comme son Sauveur, rien ne peut altérer la vérité que, comme enfant de Dieu, elle est pardonnée. Même quand nous nous rebellons contre Dieu, il demeure fidèle à sa Parole. D'autre part, une telle assurance n'existe pas pour celui qui s'est suicidé et qui n'a jamais effectué ce pas de foi réelle en Jésus-Christ, sauf l'assurance d'une séparation éternelle d'avec Dieu. Peut-on avoir la foi en Jésus-Christ et en même temps commettre toutes les déviations dégradantes ? C`est comme en contradiction. Peut-on mélanger le bien et le mal et en faire du pas si pire ? NON ! et NON !

“ Quand les justes crient, l'Éternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses ; l'Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il sauve ceux qui ont l'esprit dans l'abattement. Le malheur atteint souvent le juste, mais l'Éternel l'en délivre toujours. Il garde tous ses os, aucun d'eux n'est brisé ” (Psaumes 34 :18-21).

Demandez l'aide de quelqu'un. Ne laissez pas l'orgueil vous faire obstacle. Une grande partie de la puissance de Satan pour convaincre ceux qui se sentent mal aimés ou désespérés se trouve dans sa capacité de les garder isolés et éloignés de ceux qui peuvent les encourager.

Demandez à Jésus-Christ par son Esprit-Saint de renouveler votre espoir et de vous donner une raison d'être. Sa vie demeure en vous, et ses ressources vous sont toujours disponibles dans vos moments les plus désespérés. Si vous ne luttez pas vous-même avec la question du suicide, mais avez un ami ou un membre de votre famille qui semble prêt à tout abandonner, vous pouvez faire quelque chose pour aider cette personne. Soyez capable de reconnaître des indices que la personne pourrait donner, soit consciemment ou inconsciemment. Cherchez des symptômes, tels que la dépression, des signes de désespoir, une léthargie, et ainsi de suite. Soyez à l'écoute des menaces ou paroles d'avertissement, telles que : “ Je n'ai aucune raison de vivre. ” Remarquez si la personne se renferme et s'isole des autres. Faites confiance à votre jugement. Si vous estimez qu'il existe une menace imminente de suicide, faites confiance à votre intuition. Ne laissez pas les autres vous dissuader d'une intervention réalisée dans l'amour. Dites-le aux autres. Ne vous inquiétez aucunement de révéler une confidence, si de toute évidence la personne contemple le suicide ou affirme disposer d'un plan. Aussitôt que possible, demandez l'aide de quelqu'un, tel qu'un parent, des amis, un conjoint, un professeur, un pasteur, un médecin, ou qui que ce soit en position d'aider un individu dans la détresse. Demeurez avec la personne. Si vous estimez que la personne risque d'exécuter son plan, ne la laissez pas seule. Attendez avec elle jusqu'à l'arrivée d'une aide médicale ou la fin de la crise. Écoutez. Encouragez la personne à vous parler. Évitez de donner des réponses instantanées qui pourraient augmenter la dépression de la personne qui est sur le point d'abandonner. Prêtez l'oreille et faites preuve d'empathie pour la personne. Suggérez fortement une aide professionnelle. Soulignez à l'individu la nécessité d'aller chercher de l'aide. Soyez positif. Montrez à la personne que vous vous préoccupez d'elle. Faites ce qui est en votre pouvoir pour l'aider à se sentir valorisée et importante à vos yeux. Le suicide n'est pas la réponse aux douleurs de la vie, qu'elles soient physiques, mentales ou émotionnelles. Jésus-Christ est la réponse, et en lui seul nous trouverons la guérison aux problèmes qui poussent en fin de compte une personne à mettre fin à sa vie avant que Dieu n'ait choisi de le faire.

Après avoir fait toutes ces choses et que la personne passe à l`acte quand même, soyez consolé en vous disant que vous avez tout fait le nécessaire, depuis bien des années dans certains cas, et que vous l`avez fait pas seulement, que c`était un devoir de chrétien,  mais bien pour la gloire unique de Dieu, afin d`amener quelqu`un à la repentance et à le ramener sur le chemin de la vie.

Pour  ma part personnelle, je ne crois pas que Dieu fasse venir quelqu`un à Lui par le suicide. Il a bien d`autres moyens pour rappeler un de ses enfants en son royaume. Il peut très bien le faire par crise cardiaque, accident, maladie etc. Je ne crois pas non plus, que Dieu dans sa grandeur, nous donne un si lourd fardeau et une si grande décision de mettre fin à un corps qui lui appartient. L`enjeux est trop grand et nous dépasse d`une façon inimaginable. Alors le choix reste et appartient à Dieu seul. C`est Lui qui nous a fait naitre, c`est Lui qui nous fera finir ici-bas.

Soyons toujours sur nos garde afin que le séducteur, le menteur ne nous détourne pas de notre Seigneur Jésus-Christ et ayons toujours quotidiennement la parole de Dieu sur nos lèvres, afin de l`appliquer à notre vie et la distribuer à toute notre entourage. La parole de Dieu est une parole de vie éternel et elle est une puissance qui nous place en position d`enfants chéris de Dieu. Dieu nous aime !!! ( Jean 3 : 16 )

Amen.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact