MATTHIEU 22 : 1 À 14 ***MATTHEW 22 : 1 À 14 ***

22/10/2014 08:36

MATTHIEU 22 : 1 À 14 ***

1 ¶  Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en paraboles, et il dit:

2  Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils.

3  Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces ; mais ils ne voulurent pas venir.

4  Il envoya encore d’autres serviteurs, en disant : Dites aux conviés: Voici, j’ai préparé mon festin ; mes bœufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces.

5  Mais, sans s’inquiéter de l’invitation, ils s’en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic ;

6  et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent.

7  Le roi fut irrité ; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville.

8  Alors il dit à ses serviteurs : Les noces sont prêtes ; mais les conviés n’en étaient pas dignes.

9  Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez.

10  Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives.

11  Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n’avait pas revêtu un habit de noces.

12  Il lui dit : Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée.

13  Alors le roi dit aux serviteurs : Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

14  Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

22: 2

semblable à un roi qui fit des noces pour son fils. Jésus raconta une parabole similaire, quoique différente, en #Lu 14: 16-23. Ici, il s’agit du festin des noces du propre fils du roi; ainsi, les invités qui se montrent indifférents (v. #Mt 22: 5) ou qui rejettent l’invitation (v. #Mt 22: 6) manquent d’égards pour la personne même du roi. De plus, en maltraitant et tuant ses messagers, ils commettent un affront impensable à sa bonté.

22: 4

Il envoya encore d’autres serviteurs. Ce passage illustre la patience et la longanimité de Dieu à l’égard de ceux qui le méprisent délibérément. Il ne cesse d’offrir son invitation, même après que sa bonté a été ignorée ou repoussée.

22: 7

Le roi fut irrité. Sa patience venue finalement à bout, il les jugea.

brûla leur ville. Ce jugement anticipe la destruction de Jérusalem en 70 apr. J.-C. Même le temple monumental édifié en gros blocs de pierre fut alors détruit par le feu et réduit en poussière.  

22: 9

appelez aux noces tous ceux que vous trouverez. C’est l’offre gratuite de l’Évangile, qui s’étend à tous les hommes sans distinction (cf. #Ap 22: 17).

22: 11

un habit de noces. Puisque tous sans exception ont été invités au banquet, cet homme ne doit pas être considéré comme un simple trouble-fête. En réalité, tous les invités ayant été rassemblés à la hâte sur « les chemins », aucun d’entre eux ne pouvait se présenter en habits décents. Cela signifie que les vêtements sont fournis par le roi lui-même. Ainsi, le fait que cet homme ne s’est pas vêtu correctement dénote son rejet volontaire de l’offre généreuse du roi. Il insulte le roi plus gravement encore que ceux qui ont tout simplement refusé de venir, parce qu’il ose commettre cet affront en sa présence. L’ensemble de cette image peut représenter l’attitude de gens qui s’identifient de manière extérieure au royaume, professent être chrétiens et appartiennent à l’Église au sens visible du terme, mais qui rejettent cependant l’habit de justice offert par Christ (cf. #Esa 61:10) et cherchent à établir leur justice par eux-mêmes (cf. #Ro 10:3 ; #Ph 3:8-9). Honteux d’admettre leur propre pauvreté spirituelle, ils refusent un habit meilleur que le Roi leur offre généreusement. Ils se rendent ainsi coupables d’un péché abominable contre sa bonté.

22: 12

Cet homme eut la bouche fermée. Il n’a aucune excuse.

22: 13

les ténèbres du dehors. Ce terme s’applique certainement à l’obscurité extrême, celle qui est la plus éloignée de la lumière.

des pleurs et des grincements de dents. Cette expression décrit la souffrance inconsolable et le tourment sans repos. Jésus l’employa couramment pour parler de l’enfer (cf. #Mt 13: 42, #Mt 13: 50 ; #Mt 24: 51).

22: 14

il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. L’appel dont il est question ici est parfois qualifié d’appel « général » ou « externe ». Il correspond à une sommation à la repentance et à la foi, qui est inhérente au message de l’Évangile. Il s’étend à tous ceux qui entendent l’Évangile. « Beaucoup » l’entendent, mais « peu » y répondent (voir la comparaison entre peu et beaucoup en #Mt 7:13-14). Ceux qui répondent à l’appel constituent les « élus », ceux qui sont choisis. Dans les écrits pauliniens, le mot « appel » se réfère habituellement à l’appel irrésistible de Dieu, adressé aux seuls élus (#Ro 8:30); il est connu sous le nom d’appel « efficace » (ou « interne »). Jésus le mentionne en #Jn 6:44, où il dit que Dieu attire les élus à lui d’une manière surnaturelle. Dans ce v., il est question d’un appel général qui s’adresse à « quiconque » entend l’Évangile (cf. #Ap 22: 17). Le texte fait part de l’équilibre entre la responsabilité humaine et la souveraineté divine: les « appelés » qui rejettent l’invitation le font de leur propre chef, de sorte que leur exclusion du royaume est parfaitement juste. Les « élus » ont part au royaume uniquement parce que Dieu leur fait la grâce de les choisir et de les attirer à lui.

 

MATTHEW 22 : 1 À 14  ***

¶ 1 Jesus answering, spoke again in parables, saying:

2 The kingdom of heaven is like a king who gave a wedding banquet for his son.

3 He sent his servants to call them that were bidden to the wedding; but they would not come.

4 Again he sent other servants, saying, 'Tell those invited, Behold, I have prepared my dinner; my oxen and my fat calves are killed, and all are ready: come unto the marriage.

5 But worry about the invitation, they went away, one to his farm, another to his merchandise;

6 And the rest seized his servants, mistreated them and killed them.

7 The king was angry; He sent his troops, destroyed those murderers, and burned their city.

8 Then he said to his servants, The wedding is ready, but those invited were not worthy.

9 Go ye therefore into the highways, and to the marriage ones you find.

10 The servants went out into the streets and gathered all whom they found, both bad and good: and the wedding hall was filled with guests.

11 The king came in to see one at the table, he saw there a man who did not have on a wedding garment.

12 And he said unto him, Friend, how did you get in here without a wedding garment? The man was speechless.

13 Then the king said to the servants, Bind him hand and foot, and cast him into outer darkness, where there will be weeping and gnashing of teeth.

14 For there are many called, but few chosen.

NOTES JOHN MACARTHUR

22: 2

similar to a king who gave a wedding banquet for his son. Jesus told a parable similar, though different, #Lu 14: 16-23. Here, it is the wedding feast of the son of the king; so guests who are indifferent (v #Mt 22: 5.) or reject the invitation (v #Mt 22. 6) lack of respect for the person of the king. Also, abusing and killing his messengers, they are committing an unthinkable affront to his goodness.

22: 4

Again he sent other servants. This passage illustrates the patience and forbearance of God toward those who deliberately despise. He continues to offer his invitation, even after his goodness has been ignored or rejected.

22: 7

The king was enraged. His patience finally came to end, he judged.

burned their city. This judgment anticipates the destruction of Jerusalem in 70 AD. AD Even the monumental temple built in large blocks of stone was then destroyed by fire and reduced to dust.

22: 9

to the marriage ones you find. This is the free offer of the gospel, which extends to all men without distinction (see #Ap 22: 17).

22: 11

wedding clothes. Since all without exception were invited to the banquet, this man should not be considered a mere busybody. In fact, all the guests had been hastily assembled to "paths", none of them could appear in decent clothes. This means that the clothing is provided by the King himself. Thus, the fact that this man was not dressed properly denotes the voluntary rejection of the generous offer of the king. He insults the king even more severely than those who simply refused to come because he dare commit this affront in his presence. All of this image may represent the attitude of people who identify outside the kingdom way, profess to be Christians and belong to the Church visible sense, but which reject the habit of justice offered by Christ (see #Esa 61:10) and seek to establish justice for themselves (cf. #Ro 10: 3; #Ph 3: 8-9). Ashamed to admit their own spiritual poverty, they refuse a better habit than the King offers them generously. Thus they are guilty of a heinous sin against goodness.

22: 12

The man was speechless. He has no excuse.

22: 13

outer darkness. This certainly applies to term extreme darkness, which is furthest from the light.

weeping and gnashing of teeth. This expression describes the inconsolable pain and torment without rest. Jesus commonly employed to speak of hell (cf. #Mt 13: 42, #Mt 13: 50; #Mt 24: 51).

22: 14

there are many called, but few chosen. The call in question here is sometimes called call "general" or "external". It is a summons to repentance and faith, which is inherent to the message of the Gospel. It extends to all who hear the Gospel. "Many" fit, but "little" respond (see the comparison between few and far in #Mt 7: 13-14). Those who answer the call are the "elect", those who are selected. In the Pauline writings, the word "appeal" usually refers to the irresistible call of God, sent to elected representatives (#Ro 8:30); it is known as the call "effective" (or "internal") name. Jesus mentions #Jn 6:44, where it says that God draws the elect to him supernaturally. . In this verse, there is talk of a general appeal that caters to "anyone" hears the Gospel (cf. #Ap 22: 17). The text expresses the balance between human responsibility and divine sovereignty: the "called" who reject the invitation do so on their own, so that their exclusion from the kingdom is perfectly just. The "elect" have part in the kingdom only because God makes them the grace to choose and draw them to him.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact