TITE 1 : 01 À 16 *** + TITUS 1 : 01 to 16 + NOTES : JOHN MACARTHUR

08/04/2016 10:12

TITE 1 : 01 À 16 *** +
 

1 ¶  Paul, serviteur de Dieu, et apôtre de Jésus-Christ pour la foi des élus de Dieu et la connaissance de la vérité qui est selon la piété,

serviteur. Paul se présente comme le plus humble des esclaves de l’époque du N.T. , démontrant ainsi sa totale et volontaire mise à disposition du Seigneur, grâce à qui tous les croyants ont été « rachetés à un grand prix » (#1Co 6:20 ; cf. #1Pi 1:18-19). C’est la seule fois que Paul se décrit comme « serviteur de Dieu » (cf. #Ro 1:1 ; #Ga 1:10 ; #Ph 1:1). Il se rangeait ainsi dans la lignée des hommes de Dieu décrits dans l’A.T. (cf. #Ap 15: 3).

apôtre. Cf. #Ro 1:1 ; #1Co 1:1 ; #2Co 1:1 ; #Ep 1:1. Le sens de base est « messager » ou littéralement « envoyé » et, bien que souvent en usage à propos des émissaires royaux (qui étaient investis de l’autorité de leur souverain pendant leur mission), le statut d’apôtre de Paul était une extension de son statut de serviteur: il impliquait de grandes responsabilités, une grande autorité, mais aussi de grands sacrifices.

élus de Dieu. Ceux qui, choisis par grâce pour le salut « avant la fondation du monde » (#Ep 1:4), doivent néanmoins exercer leur foi personnellement, encouragés par le Saint-Esprit et rendus par lui capables de le faire. L’élection des croyants par Dieu précède toujours leur choix en sa faveur, et c’est ce qui les rend capables de l’assumer (cf. #Jn 15: 16 ; #Ac 13: 46 ; #Ro 9:15-21 ; #2Th 2:13 ; #2Ti 1:8-9 ; #2Ti 2:10 ; #1Pi 1:1-2).

la vérité. Paul avait à l’esprit la vérité de l’Évangile, le message salvateur de la mort et la résurrection de Jésus-Christ (#1Ti 2:3-4 ; #2Ti 2:25). C’est cette vérité qui conduit à la « piété » ou sanctification (voir #Tit 2:11-12).

 

2  lesquelles reposent sur l’espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point,

espérance. Elle est promise et garantie par Dieu à tous les croyants, et elle fournit l’endurance et la patience nécessaires (cf. #Jn 6:37-40 ; #Ro 8:18-23 ; #1Co 15:51-58 ; #Ep 1:13-14 ; #Ph 3:8-11, #Ph 3:20-21 ; #1Th 4:13-18 ; #1Jn 3:2-3).

ne ment point. Cf. #1S 15: 29 ; #Hé 6:18. Puisque Dieu lui-même est vérité et source de la vérité, il lui est impossible de prononcer la moindre parole mensongère (#Jn 14: 6, #Jn 14: 17 ; #Jn 15: 26 ; cf. #No 23: 19).

avant tous les siècles. Le plan de salut de Dieu en faveur de l’humanité pécheresse fut déterminé et décrété avant même la création de l’homme. C’est une promesse faite à Dieu le Fils

 

3  et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication qui m’a été confiée d’après l’ordre de Dieu notre Sauveur,

sa parole en son temps par la prédication. La Parole de Dieu est la seule ressource pour toute prédication et tout enseignement fidèles. Cf. #1Co 1:18-21 ; #1Co 9:16-17 ; #Ga 1:15-16 ; #Col 1:25.

Dieu notre Sauveur. Cf. #Tit 2:10 ; #Tit 3:4. Le plan du salut trouve de toute éternité son origine en Dieu.

 

4  à Tite, mon enfant légitime en notre commune foi : que la grâce et la paix te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus-Christ notre Sauveur !

enfant légitime. Un fils spirituel et un authentique croyant, comme l’était Timothée (#1Ti 1:2).

commune foi. Peut renvoyer soit à la foi qui sauve, soit au contenu de la foi chrétienne, c’est-à-dire « la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes » (#Jude 3).

notre Sauveur. Christ est appelé Sauveur dans toute l’épître à l’exception du verset 1 (cf. #Tit 2:13 ; #Tit 3:6).

 

5 ¶  Je t’ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville,

mettes en ordre. Tite avait pour tâche de corriger les doctrines et pratiques erronées des Églises de Crète, ce que Paul n’avait pas eu le temps de terminer. C’est la seule fois où il est fait mention de ce ministère.

anciens. Cf. les qualifications similaires en #1Ti 3:1-7. Les responsables spirituels mûrs de l’Église  appelés aussi évêques (verset  #Tit 1:7 ; cf. #1Ti 3:2), c’est-à-dire gardiens ou surveillants (voir #1Pi 2:25, où le même mot grec s’emploie aussi pour désigner Christ), et pasteurs (littéralement bergers, voir #Ep 4:11) - devaient veiller sur la congrégation de chaque ville. Voir aussi #Ac 20: 17, #Ac 20: 28 ; #1Pi 5:1-2. Ce ministère de désignation de responsables est typique de Paul (cf. #Ac 14: 23).

selon mes instructions. Rappel des instructions données précédemment par l’apôtre.

1:5-9 Les normes que Dieu impose aux croyants sont très élevées; il exige que les responsables des Églises donnent l’exemple de ces normes et de ce modèle. Leurs qualifications ne sont pas liées à leurs capacités naturelles, leur intelligence ou leur éducation, mais à leurs qualités morales et spirituelles ainsi qu’à leur capacité d’enseigner. C’est le Saint-Esprit qui les a équipés pour cela.

 

6 ¶  s’il s’y trouve quelque homme irréprochable, mari d’une seule femme, ayant des enfants fidèles, qui ne soient ni accusés de débauche ni rebelles.

irréprochable. Le terme ne renvoie pas à une perfection dépourvue de tout péché mais à une vie personnelle qui ne laisse aucune prise au scandale ou aux accusations. C’est une exigence essentielle et générale pour les responsables spirituels. Elle est répétée au verset 7 et expliquée aux versets suivants (cf. #1Ti 3:2, #1Ti 3:10).

mari d’une seule femme. Littéralement « homme d’une seule femme », c’est-à-dire un mari fidèle et dévoué à sa femme, aussi bien en pensées qu’en actes (cf. #1Ti 3:2). Un célibataire, par définition incapable de faire la preuve de ces qualités, n’est naturellement pas disqualifié. Il n’est pas ici question du divorce mais de pureté intérieure et extérieure dans le domaine sexuel. Voir #Pr 6:32-33. C’est cette nécessité qui motivait Paul à la maîtrise de soi (#1Co 9:27).

enfants fidèles. « Fidèle » est un terme toujours utilisé à propos des croyants dans le N.T., jamais des incroyants. Ainsi, il ne peut que désigner des enfants qui croient en Christ et le démontrent par leur conduite. Puisque #1Ti 3:4 exige la soumission des enfants, il peut s’adresser aux jeunes enfants encore à la maison, alors que ce texte-ci parle de plus âgés.

débauche …  rebelles. Le terme de « débauche » suggère encore qu’il est fait allusion à des enfants relativement grands. « Rebelles » implique la révolte contre l’Évangile. L’ancien montre ici sa capacité de conduire les membres de sa famille au salut et à la sanctification (voir #1Ti 3:4-5), capacité essentielle pour la conduite de l’Église.

 

7  Car il faut que l’évêque soit irréprochable, comme économe de Dieu ; qu’il ne soit ni arrogant, ni colère, ni adonné au vin, ni violent, ni porté à un gain déshonnête ;

évêque. Non pas un titre hiérarchique, mais un terme signifiant « surveillant ». Cf. #Ac 20: 28 ; #Hé 13: 17 ; #1Pi 5:2.

économe. Désignait une personne chargée de gérer les ressources d’autrui pour le plus grand bien des êtres aimés de son maître. Dans ce contexte, celui qui « gère » des vérités spirituelles vit pour Dieu et est en permanence responsable devant lui. L’Église appartient à Dieu (#Ac 20: 28 ; #1Ti 3:15 ; #1Pi 5:2-4); les anciens ou évêques doivent donc lui rendre des comptes quant à leur façon de la diriger (#Hé 13: 17).

vin. Inclut toute boisson alcoolisée qui embrume l’esprit ou lève les inhibitions (cf. #Pr 23:29-35 ; #Pr 31:4-7). Par extension, l’interdiction s’applique à toute autre substance, par exemple la drogue, qui modifie l’état de conscience.

porté à un gain honteux. Même au sein de l’Église primitive, il s’est trouvé des hommes désireux de devenir pasteurs pour gagner de l’argent (voir verset 11; #1Pi 5:2 ; cf. #2P 2:1-3).

 

8  mais qu’il soit hospitalier, ami des gens de bien, modéré, juste, saint, tempérant,

hospitalier. Mot qui signifie littéralement « ami des étrangers ».

modéré. Sérieux, qui s’est fixé de justes priorités et raisonnable.

 

9  attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs.

vraie parole. On doit non seulement enseigner la saine doctrine biblique mais aussi y adhérer soi-même avec une entière conviction. Cf. #1Ti 4:6 ; #1Ti 5:17 ; #2Ti 2:15 ; #2Ti 3:16-17 ; #2Ti 4:2-4.

exhorter …  réfuter. Il s’agit de l’enseignement et de la défense fidèles de l’Écriture, à même d’encourager la sainteté et d’amener péché et erreur (de ceux qui contredisent la Parole) à la lumière.

 

10  Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs,

rebelles. Du fait du grand nombre de ces hommes, le travail de Tite était particulièrement difficile, et il était d’autant plus important de nommer des anciens supplémentaires, qui possèdent toutes les qualités requises (verset  #Tit 1:5). Certains de ces faux docteurs avaient probablement contesté jusqu’à l’autorité apostolique de Paul pendant son bref séjour en Crète.

séducteurs. Cf. #Jér 14: 14 ; #Jér 23: 2, #Jér 23: 21, #Jér 23: 32.

les circoncis. Cf. #Ac 10:45 ; #Ac 11:2. Ces Juifs enseignaient qu’on ne pouvait obtenir le salut qu’à condition de se faire physiquement circoncire et d’adhérer aux lois mosaïques cérémonielles.

1:10-16 Les faux docteurs des Églises de Crète ressemblaient beaucoup à ceux auxquels Timothée était confronté à Éphèse (voir #1Ti 1:3-7 ; cf. #Ro 16:17-18 ; #2P 2:1-3).

 

11  auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, enseignant pour un gain honteux ce qu’on ne doit pas enseigner.

familles entières. Cf. #2Ti 3:6.

gain honteux. Les faux docteurs ne le sont devenus que par appât du gain (#1Ti 6:5 ; #1Pi 5:2).

 

12  L’un d’entre eux, leur propre prophète, a dit : Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes, ventres paresseux.

prophète. Épiménide, poète grec très estimé du VIe siècle av. J.-C., natif de Crète, avait traité son propre peuple de lie de la civilisation grecque. Paul cite encore ailleurs des paroles prononcées par des païens (cf. #Ac 17: 28 ; #1Co 15: 33). Cette citation est dirigée contre la personne du faux docteur.

 

13  Ce témoignage est vrai. C’est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu’ils aient une foi saine,

une foi saine. Il fallait exiger de tous ceux à qui l’on permettait de s’adresser à l’Église qu’ils manifestent leur adhésion à la vraie et pure doctrine. Si l’un d’eux ne répondait pas à ce critère, il devait être immédiatement repris.

 

14  et qu’ils ne s’attachent pas à des fables judaïques et à des commandements d’hommes qui se détournent de la vérité.

fables judaïques …  commandements d’hommes. Paul souligna à nouveau (voir verset  10, « ceux qui prônent la circoncision ») que la plupart des faux docteurs étaient juifs. Ils enseignaient le même genre de règles  liées à l’apparence extérieure et non scripturaires - que celles contre lesquelles Esaïe et Jésus s’étaient élevés (#Esa 29:13 ; #Mt 15:1-9 ; #Mr 7:5-13).

 

15  Tout est pur pour ceux qui sont purs ; mais rien n’est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules, leur intelligence et leur conscience sont souillées.

souillés. Les actions méprisables dont ces hommes se rendaient notoirement coupables n’étaient que le reflet de leur propre corruption intérieure. Voir #Mt 15:15-20.

leur intelligence et leur conscience. Si l’esprit est souillé, il ne peut informer correctement la conscience, et celle-ci ne peut à son tour avertir la personne en question. Si en revanche la conscience est baignée par la pleine et exacte vérité de Dieu, elle est en mesure de servir de système d’alarme, conformément à son rôle tel que défini par Dieu.

1:15-16 Les faux docteurs sont corrompus à l’intérieur (« intelligence » et « conscience ») autant qu’à l’extérieur (« œuvres » et « rebelles »). Cf. #Mt 7:15-16.

 

16  Ils font profession de connaître Dieu, mais ils le renient par leurs œuvres, étant abominables, rebelles, et incapables d’aucune bonne œuvre.

profession …  renient. Certains des faux docteurs qui sévissaient dans l’Église n’étaient même pas de vrais croyants. Même les œuvres apparemment bonnes des incroyants finissent par les trahir.

incapables. Ils sont incapables de faire quoi que ce soit qui plaise à Dieu.

 

TITUS 1 : 01 to 16 + NOTES : JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Paul, a servant of God and apostle of Jesus Christ for the faith of God's elect and the knowledge of the truth which is according to godliness;

 

servant. Paul presents himself as the humblest slaves of NT times, demonstrating its total and voluntary provision of the Lord, through which all believers have been "bought with a price" (1 Cor 6:20 #; see # 1 Peter 1: 18-19). This is the only time that Paul describes himself as "servant of God" (cf. #Ro 1: 1; #Ga 1:10 #Ph 1: 1). He thus put away in the line of men of God described in A.T. (See #Ap 15: 3).

apostle. #Ro Cf. 1: 1; # 1 Cor 1: 1; # 2 Cor 1: 1; #EP 1: 1. The basic meaning is "messenger" or literally "sent" and, although often used about the royal emissaries (who were invested with the authority of their sovereign during their mission), Paul's status was an apostle extension of his servant status: it implied great responsibility, a great power but also great sacrifices.

God's elect. Those chosen by grace for salvation "before the foundation of the world" (#EP 1: 4), nevertheless have to exercise their faith personally encouraged by the Holy Spirit and rendered him capable of doing. The election of believers by God always precedes their choice in his favor, and that's what makes them able to assume (cf. #Jn 15: 16; #AC 13: 46; #Ro 9: 15-21 ; # 2 Thess 2:13; # 2 Timothy 1: 8-9; 2 Timothy 2:10 #; # 1 Peter 1: 1-2).

the truth. Paul had in mind the truth of the Gospel, the salvific message of the death and resurrection of Jesus Christ (# 1Ti 2: ​​3-4; # 2Ti 2:25). It is this truth that leads to the "piety" or sanctification (see #Tit 2: 11-12).

 

2 which is based on the hope of eternal life, promised before the ancient times by the God who can not lie,

 

hope. It is promised and guaranteed by God for all believers, and it provides the necessary endurance and patience (see #Jn 6: 37-40; #Ro 8: 18-23; # 1 Cor 15: 51-58; # Eph 1: 13-14; #Ph 3: 8-11, #Ph 3: 20-21; 1 Thessalonians # 4: 13-18; 1 Jn # 3: 2-3).

can not lie. See # 1S 15: 29; # Hey 6:18. Since God himself is truth and source of truth, it is impossible to utter any false speech (#Jn 14: 6, #Jn 14: 17; #Jn 15: 26; cf. #No 23: 19) .

before all ages. God's plan of salvation for sinful humanity was determined and decreed even before the creation of man. It is a promise made to God the Son

 

3 who has manifested his word in due time through the preaching entrusted to me by the command of God our Saviour;

 

his word at the time by preaching. The Word of God is the only resource for all preaching and teaching all the faithful. See # 1 Corinthians 1: 18-21; # 1 Corinthians 9: 16-17; #Ga 1: 15-16; #Col 1:25.

God our Savior. #Tit Cf. 2:10; #Tit 3: 4. The plan of salvation is from eternity its origin in God.

 

4 to Titus, my true child in our common faith: Grace and peace be given from God the Father and Christ Jesus our Savior!

 

legitimate child. A spiritual son and a true believer, as was Timothy (# 1Ti 1: 2).

common faith. May refer to either saving faith or the content of the Christian faith, that is to say "the faith that was delivered to the saints once for all" (#Jude 3).

our Savior. Christ is called Savior throughout the epistle with the exception of verse 1 (cf. #Tit 2:13; #Tit 3: 6).

 

¶ 5 I left you in Crete, that you might straighten out what was left unfinished, and, as I directed you appoint elders in every town,

 

might straighten out. Titus task was to correct the erroneous doctrines and practices of the churches of Crete that Paul had not had time to finish. This is the only time there is mention of this ministry.

old. Cf. similar qualifications # 1 Tim 3: 1-7. The mature spiritual leaders of the Church also called bishops (#Tit verse 1: 7; cf. # 1 Tim 3: 2), that is to say, guards or supervisors (see # 1 Peter 2:25, where the same word Greek is also used to refer to Christ), and pastors (shepherds literally see #EP 4:11) - had to watch over the congregation of each city. See also #AC 20: 17 #AC 20: 28; # 1 Peter 5: 1-2. This ministry designation of officials is typical of Paul (cf. #AC 14: 23).

according to my instructions. Recall earlier direction by the apostle.

1: 5-9 The standards that God requires believers are very high; it requires that churches leaders exemplify those standards and this model. Their qualifications are not related to their natural abilities, intelligence or education, but their moral and spiritual qualities and their ability to teach. It is the Holy Spirit who equipped them for this.

 

¶ 6 if anyone is blameless, the husband of one wife, having faithful children not accused of riot or unruly.

 

irreproachable. The term does not refer to a perfection devoid of any sin but a personal life that leaves no decision scandal or accusations. This is an essential requirement for general and spiritual leaders. It is repeated in verse 7 and explained in the following verses (see # 1 Tim 3: 2, # 1 Tim 3:10).

husband of one wife. Literally "man of one wife," that is to say, a faithful husband and devoted to his wife, both in thought and deed (see # 1 Tim 3: 2). A single by definition unable to demonstrate these qualities naturally is not disqualified. It is not a question of divorce but indoor and outdoor purity in sexual matters. See #Pr 6: 32-33. It is this need that motivated Paul to self-control (# 1 Cor 9:27).

faithful children. "Faithful" is a term always used of believers in N.T., not unbelievers. Thus, it can only mean children who believe in Christ and demonstrate by their conduct. Since # 1 Tim 3: 4 requires the submission of children, it may apply to young children still at home, then that text will talk about older.

debauchery ... rebels. The term "debauchery" still suggests it is alluded to relatively big kids. "Rebels" implies revolt against the Gospel. The former shows here his ability to lead his family to salvation and sanctification (see # 1 Tim 3: 4-5), essential capability for the conduct of the Church.

 

7 For a bishop must be blameless, as God's steward; he is not arrogant or angry, not given to wine, no striker, not greedy for gain;

 

bishop. Not a hierarchical title, but a term meaning "supervisor". See #AC 20: 28; Hey # 13: 17; # 1 Peter 5: 2.

thrifty. Designate a person responsible for managing the resources of others for the greater good of the loved ones of his master. In this context, one who "manages" spiritual truths lives to God and is responsible to him constantly. The Church belongs to God (#AC 20: 28; 1 ​​Tim 3:15 #; # 1 Peter 5: 2-4); elders or bishops must therefore accountable to it on their way to direct (# Heb 13: 17).

wine. Includes any alcoholic drink that clouded the mind and lifts inhibitions (see #Pr 23: 29-35; #Pr 31: 4-7). By extension, the prohibition applies to any other substances, for example drugs, which alters the state of consciousness.

fond of sordid gain. Even in the early church, he found men who want to become pastors to make money (see verse 11; # 1 Peter 5: 2; see # 2P 2: 1-3).

 

8 but hospitable, a lover of good, sober, just, holy, temperate;

hospital. Which literally means "friend of the foreigners."

moderate. Serious, who has set the right priorities and reasonable.

 

9 Holding fast the faithful word as he hath been taught, that he can encourage others by sound doctrine and refute those who oppose.

 

true word. We must not only teach healthy biblical doctrine but also adhere oneself with complete conviction. See # 1Ti 4: 6; # 1 Tim 5:17; # 2Ti 2:15; # 2 Timothy 3: 16-17; # 2 Timothy 4: 2-4.

... urge refute. This is the teaching and the true defense of Scripture, even to encourage holiness and bring sin and error (those that contradict the Word) to light.

 

10 There is, in fact, they of the circumcision, many unruly and vain talkers and deceivers,

 

rebels. Because of the large number of these men, the work of Titus was particularly difficult, and it was particularly important to appoint additional elders who possess all the qualifications (#Tit verse 1: 5). Some of these false teachers had probably challenged to apostolic authority of Paul during his brief stay in Crete.

deceivers. See # Jer 14: 14; # Jer 23: 2, # Jer 23: 21 # Jer 23: 32.

circumcised. #AC Cf. 10:45; #AC 11: 2. These Jews taught that one could obtain salvation only if they do physically circumcised and adhere to the ceremonial Mosaic laws.

1: 10-16 The false teachers of Crete churches were very similar to those that Timothy faced in Ephesus (see # 1 Tim 1: 3-7; cf. #Ro 16: 17-18; # 2P 2: 1-3) .

 

11 whose mouths must be stopped. Who subvert whole houses, teaching for dishonest gain what they should not teach.

 

entire families. See # 2 Timothy 3: 6.

filthy lucre. False teachers are become as out of greed (# 1Ti 6: 5; 1 Peter # 5: 2).

 

12 One of them, their own prophet, said, Cretans are always liars, evil brutes, lazy gluttons.

Prophet. Epimenides, Greek poet esteemed the sixth century BC. BC, native of Crete, had treated his own people lee Greek civilization. Paul also mentions elsewhere the words spoken by Gentiles (cf. #AC 17: 28; # 1 Cor 15: 33). This quote is directed against the person of the false teacher.

 

13 This testimony is true. Therefore rebuke them sharply, that they may be sound faith

 

a healthy faith. Should be required of all those who were allowed to go to the church they manifest their adherence to the true and pure doctrine. If one of them did not meet this criterion, it should be taken immediately.

 

14 and not paying attention to Jewish fables, and commandments of men who turn away from the truth.

 

Jewish fables ... of men. Paul emphasized again (see verse 10, "those who advocate circumcision") that most of the false teachers were Jewish. They taught the same kind of rules related to the external appearance and unscriptural - that those against whom Isaiah and Jesus had risen (#Esa 29:13; #Mt 15: 1-9; #Mr 7: 5-13 ).

 

15 To the pure all things are pure; but nothing is pure to those who are defiled and unbelieving, their mind and their conscience are defiled.

 

defiled. The despicable actions these men went notoriously culprits were merely a reflection of their own inner corruption. See #Mt 15: 15-20.

their intelligence and conscience. If the mind is soiled, it can not properly inform consciousness, and this will in turn notify the person in question. However, if consciousness is bathed in the full and exact truth of God, she is able to serve as an alarm system in accordance with its role as defined by God.

1: 15-16 False teachers are corrupt inside ( "intelligence" and "consciousness") and outside it ( "works" and "rebels"). #Mt Cf. 7: 15-16.

 

16 They profess to know God, but they deny him by their works, being abominable, and disobedient, and disqualified for every good work.

 

... deny profession. Some of the false teachers who were rampant in the Church were not even believers. Even seemingly good works of believers end up betraying them.

incapable. They are unable to do anything that pleases God.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact